Au lever…

Ce matin, mon œil serein et tendre jusqu’au détachement s’est posé léger pour jauger l’instant. Mon présent, à la fois lointain et courtois, nuancé d’un rien d’ironie s’adressa à moi avec sa sûreté habituelle et éphémère : « Tu appartiens, murmurait-il, à un autre règne où les mots ont leur sens, la sagesse une place, l’intelligence un rayonnement universel».

Je me suis surprise à contempler durant quelques secondes le monde et les hommes avec un amour abstrait et glacial.

Le sourire de mon quotidien tout en retenue a ouvert mes paupières encore alourdies. Mes rêvasseries se sont évanouies. Je me suis levée ….

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s